Contes spirituels pour un monde nouveau

Ardenea et l’étoile de vie (format pdf)

Peu de gens dormirent cette nuit-là dans la forêt, dans les montages et dans les prairies. Le ciel était incertain depuis le crépuscule. À minuit, alors que la lune se levait lentement dans le ciel obscur, une étoile apparut et fila vers la terre. Elle effleura la contrée agitée de sa lumière brillante et parfaite puis s’arrêta au-dessus d’une prairie douce et humide de rosée qui avait accueilli une famille de cerfs quelques heures plus tôt. Un silence sacré entourait l’étoile. C’est alors que les gens des alentours commencèrent à émerger d’un sommeil léger.

Une jeune fille que les anciens de la contrée avaient appelée « Ardenea », qui signifie « au toucher d’or » en langue ancienne, avait aussi été tirée du sommeil. Abandonnée, enfant, au pied des montages mauves, Ardenea avait été recueillie par un couple sans enfant qui vivait dans un petit logis de pierre situé tout près. C’est là que ses parents adoptifs, conscients qu’elle était un cadeau du Créateur, l’avaient élevée avec un amour profond. Elle écoutait les autres avec compassion et les délivrait de leurs maladies, refusant que l’on dise qu’elle était à l’origine de leur guérison. Par moments, elle « savait » que des choses allaient se produire et elle voyait les couleurs qui enveloppaient le corps des gens. Pour elle, cela était aussi normal que de marcher ou de chanter. Elle aimait particulièrement prêter l’oreille au murmure d’une voix douce dans son cœur. Même si elle ne pouvait pas le dire aux autres villageois, Ardenea était consciente que des êtres provenant d’autres mondes étaient toujours à ses côtés.

Le cœur frémissant d’excitation, Ardenea se leva rapidement et silencieusement. Le moment qu’elle avait attendu patiemment depuis si longtemps était enfin arrivé. Elle sortit de sa maison de pierre, respira longuement puis descendit au pas de course le chemin qui lui était familier afin d’accueillir la lumière stellaire.

Elle courut plus longtemps qu’elle ne l’avait cru, mais cela rendit le moment encore plus exquis. L’étoile, argent et or, semblait lui sourire; elle envoya dans le ciel un long rayon aux formes élégantes, et six autres étoiles apparurent soudainement pour faire cercle autour d’elle. « Une couronne de lumière entourant l’étoile de vie », se dit Ardenea avec agitation tout en poursuivant sa course. Elle ralentit le pas en approchant de la prairie illuminée.

Dans son enthousiasme, Ardenea, n’avait pas réalisé que d’autres personnes, tirées elles aussi du sommeil, l’avaient suivie afin d’être les témoins de cette merveilleuse rencontre dans la prairie. Elle regarda autour d’elle. Des habitants de la forêt, des montagnes et des praires avaient formé un cercle parfait autour de l’étoile de vie dont la lumière illuminait doucement les fleurs aux pétales clos. Le cœur et l’esprit ouverts, des gens d’origines diverses, silencieux et remplis d’un grand respect, se préparaient à assister à l’événement sacré.

« Ardenea », dit l’étoile d’une voix vibrante au-dessus d’elle. « Es-tu prête? »

« Oui », répondit-elle gentiment mais fermement. « J’ai toujours été prête ». Tout en parlant, la jeune fille entra dans le cercle que les gens de la contrée avaient formé et se tint sous la lumière que l’étoile diffusait. Aussitôt, un globe bleu frémissant apparut dans ses mains ouvertes. Les gens autour d’elle ouvrirent les yeux et la bouche d’étonnement. Ardenea leur sourit et leur dit : « C’est votre terre, un joyau aux tons de bleu et de blanc, tournant avec majesté dans l’univers. Votre planète et ses habitants sont aimés par un grand nombre d’êtres vivant dans une multitude de systèmes stellaires qui viennent visiter la planète, enseigner et apprendre. L’étoile de vie vibre au fond de votre être. Si vous vivez de façon à aimer et à honorer toute la Création, la lumière et la beauté de votre étoile continueront de croître. Vous êtes les créateurs de votre monde, et vous êtes destinés de par votre héritage à devenir des êtres complets dans cette lumière de l’univers ».

Les gens auraient voulu poser un millier de questions, mais les étoiles commençaient à pâlir. On ne voyait déjà plus les six étoiles entourant l’étoile de vie. Puis la grande étoile de vie, emportant Ardenea avec elle, monta à l’horizon et disparut à son tour. Les lumières pétillantes du spectre solaire rayonnèrent au loin comme pour saluer une dernière fois les gens médusés.

Pendant un long moment, personne ne bougea. Lorsque de petits groupes commencèrent finalement à se former pour le retour, la nuit avait fait place à une radieuse aurore. Chacun était perdu dans ses pensées. Les cœurs et les esprits avaient été éveillés ouvrant ainsi la voie à la victoire.

Regiena Heringa
Institute for Spiritual Unfoldment and Interworld Studies (ISUIS)
Institut de l’épanouissement spirituel et des études intermondiales (IESEI)
www.nextagemission.com

Traduction par Michèle Lessard lessardmichele@videotron.ca

 

Retour à l'index des Contes spirituels pour un monde nouveau

Retour à l'index Livres, poésie et musique de Regiena

 
Top of page / Haut de page